2221
nombre de membresau 31.12.2020
Newsletters

L'éditorial

RUDOLF VONLANTHEN
Député, Président APF/HEV Fribourg

Chères et Chers Propriétaires fonciers,

Nous pourrons voter, le 13 juin 2021, sur la nouvelle loi sur le CO2, car un référendum avec plus de 11'000 signatures a été déposé contre cette loi mal ficelée. Les APF suisse et fribourgeoise le soutiennent.

Nos associations sont en faveur de la stratégie énergétique du Conseil fédéral et de ses efforts de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le canton de Fribourg a d’ailleurs déjà adopté une loi pragmatique sur le CO2, que nous avons également soutenue. La révision totale présentée actuellement est cependant unilatérale et impose un rythme qui n’est pas compatible avec les cycles de renouvellement dans le domaine des bâtiments.
 
Cette loi sur le CO2 prévoit, uniquement pour le secteur des bâtiments, une valeur cible obligatoire de réduction de 50% des émissions de gaz à effet de serre jusqu’en 2027, alors que ce secteur est précisément celui qui a le plus fortement contribué jusqu’à présent à la baisse. Selon l’Office fédéral de l’environnement, ces émissions ont pu être réduites dans le secteur des bâtiments, il y a trois ans déjà, de 34% par rapport à 1990. Cette loi sur le CO2 se focalise sur la réduction des gaz à effet de serre et occulte totalement l’augmentation de la consommation d’électricité que cela engendre.

La valeur limite prévue pour les bâtiments dès 2023 déjà par cette loi sur le CO2 a pour conséquence que tout remplacement de chaudière obligera, dès 2023, pour quatre cinquièmes des bâtiments, à des mesures supplémentaires ou alors qu’il faudra changer le système de chauffage.

Les membres de l’APF, à eux seuls, investissent déjà, aujourd’hui, 9,5 milliards dans leurs propriétés. Reportée sur l’ensemble du marché immobilier suisse, cette somme signifie des investissements annuels de plus de 20 milliards de francs, dont une grande partie amène des économies d’énergie et des réductions d’émissions de gaz à effet de serre. De plus, la Suisse est l’une des 180  nations, après le Danemark et le Luxembourg, les plus vertes en matière de protection de l’environnement !

La loi actuelle sur le CO2 est donc injuste, inutile, trop coûteuse mais aussi trop extrême et, de ce fait, inacceptable financièrement pour les propriétaires.

De fait, les consommateurs se voient imposer des impôts et des taxes inutiles qui n’apportent rien au climat sous cette forme. Allez donc voter et déposez un NON dans l’urne.

Au vu de la période incertaine que nous impose le coronavirus, le comité a décidé de repousser, par prudence, l’AG à l’automne. Notre 80e assemblée générale, qui sera pleine de surprises, aura lieu le jeudi 16 septembre 2021
à 18h00. Je me réjouis de pouvoir vous y accueillir nombreux.