2'151
nombre de membresau 31.12.2018
Newsletters

L'éditorial

RUDOLF VONLANTHEN
Député, Président APF/HEV Fribourg

Chères et Chers Propriétaires fonciers,

La vague verte submerge aussi la Suisse. Des élèves courbent l'école pour manifester, pensant ainsi pouvoir sauver le climat. Nous n’avons pas besoin d’une telle hystérie. La protection climatique nous tient tous à cœur. La politique suisse fait déjà beaucoup. D’après les chiffres publiés par l’Office fédéral de l’environnement, les émissions de CO2 ont été réduites de 26.5 pour cent par rapport à 1990, alors que la population augmentait de 25 pour cent et les immeubles résidentiels de 33 pour cent. Merci aux propriétaires fonciers !

La consommation finale d’énergie par tête visée pour 2020 par la stratégie énergétique 2050 est d’ores et déjà atteinte. Le climat nous concerne tous. Il n’est donc pas admissible que seul le domaine des bâtiments continue à être frappé. Quatre ans tout juste après l’adoption du modèle de prescriptions énergétiques des cantons (MoPEC), la majorité des cantons sont dans la phase de son application dans leurs prescriptions cantonales. Vaud, les deux Bâle et Obwald l’ont mis en œuvre pour la fin 2018. Le canton de Vaud n’a pas introduit l’obligation de remplacer les chaudières par des énergies renouvelables. Le modèle a également été adouci dans le canton de Bâle–Campagne. Les cantons de Soleure, Lucerne et Berne ont dû passer par une votation populaire. Soleure et Lucerne ont accepté les prescriptions, tandis que Berne a refusé la modification législative le 10.2.2019. La consultation est en cours dans les cantons des Grisons, d’Appenzell, d’Argovie, de Neuchâtel, de Zurich, de St-Gall, de Thurgovie et de Fribourg. Il semblerait que seul un petit nombre d’éléments du MoPEC seront appliqués dans les cantons de Thurgovie et de Zurich. Malgré les efforts d’harmonisation des directeurs cantonaux de l’énergie, il n’y aura visiblement pas de mise en œuvre du MoPEC sur l’ensemble du territoire : quelques cantons veulent aller plus loin que le MoPEC, alors que d’autres freinent des deux pieds pour introduire de nouvelles réglementations.

Et qu’en est-il de notre canton? Je ne connais pas encore les résultats de la consultation, mais je suis curieux de la proposition de loi que le Conseil d’Etat soumettra au Grand Conseil dans les prochains mois. Quoi qu’il en soit, notre association doit utiliser la marge de manœuvre à disposition pour faire passer ses idées et contenir la rage de régulation.

A notre connaissance, la Suisse réoriente sa politique énergétique, notamment en matière de bâtiments. Les propriétaires fonciers pèsent  soigneusement les avantages et inconvénients des différents systèmes énergétiques. L’association des propriétaires fonciers les soutient en cela. Encouragez des personnes à devenir membres pour que  plus de propriétaires fonciers bénéficient des avantages de l’APF/HEV.

Comme évoqué à plusieurs reprises, notre assemblée générale se déroulera le jeudi 6 juin 2019, à l’Auberge du Lavapesson à Granges-Paccot.

Je serais très heureux de pouvoir vous y accueillir nombreux.